Christine Barsi

Auteure de romans fantastiques et de science-fiction

Catégorie : Actualités (Page 1 of 5)

L'auteure Christine Barsi en dédicace au Relais Saint Louis

Dédicaces au Relais Saint Louis

Ma séance de dédicaces au Relais Saint Louis

Bellême, région du Perche, le 10 juillet 2021

 

Ce fut un beau moment que cette dédicace au Relais Saint Louis, sur Bellême, cette si jolie cité de caractère au coeur du Perche, entre collines, prairies et forêts.

L'auteure Christine Barsi en dédicace au Relais Saint LouisLe soleil s’est présenté exactement au moment où j’en ai eu besoin, tout le long de ces deux heures à parler de mes univers romanesques et me raconter.

L’accueil du Relais Saint Louis a été chaleureux et je remercie encore Olivier Vallee pour l’opportunité qu’il m’a offerte et Tina Kuo pour sa présence à mes côtés.

Dédicaces au Relais Saint LouisJe remercie également Odile Kerjean, la Correspondante du Journal Ouest-France, pour sa présence et son accompagnement au niveau de la Presse.


 

L'auteure Christine Barsi en dédicace

Retour de l’auteure sur le Festival de Mennecy

Retour de l’auteure sur le Festival de Mennecy

L'auteure Christine Barsi en dédicaceLe Festival de Mennecy s’est achevé sous un beau soleil de juin et un cadre magnifique, celui du Parc de Villeroy avec ses allées de platanes, celles de séquoïas, de noyers, de hêtres pourpres…

Ce salon du livre et de la BD a accueilli ses auteurs avec une chaleureuse attention qui m’a impressionnée. Nous avons été choyés, depuis les agents nous positionnant sur le parking et l’accueil du salon lui même. Ensuite, la logistique du bien-être : chaleur humaine, café du matin et ses viennoiseries, la champenoise en guise d’apéritif, les toasts puis les repas qui nous étaient servis.

Une grande bienveillance à l’intention des auteurs. Une équipe soudée.

Comme toujours, j’ai apprécié de revoir mes amis auteurs et nous avons échangé les tribulations de ce qui fait le quotidien de la vie d’un artiste.

Merci à toute l’équipe de Mennecy ! Merci à tous mes amis auteurs d’avoir été là avec moi.

Un bref planning sur mes dédicaces de cet été 2021

Un bref planning sur mes dédicaces de cet été 2021

Voici un retour succinct sur mes expériences de dédicaces sur cet été 2021 qui s’amorce, alors que les salons du livre et festival rouvrent leurs portes aux romanciers

Quartier du Livre, Mairie du 5ème

Le dernier festival du Quartier du Livre du côté du Panthéon et de la rue de la Montagne Sainte Geneviève s’est plutôt bien déroulé si l’on excepte que nous avons bravé la pluie et le vent, le vendredi 4 juin, sous un barnum qui prenait l’eau, et le peu de monde dans la très jolie mairie du 5ème le samedi 5 au matin. Mais c’était sympa malgré tout : de beaux sites dans les deux cas.

J’étais en compagnie d’une autre romancière de 5 Sens Editions, une personne qui travaille au ministère des sports. Nous avons bien bavardé et j’ai vendu quelques livres du premier tome de ma trilogie La Passion de l’Arachnee.

Salon du Livre & de la BD de Mennecy - juin 2021

Mon mari et moi participerons au Festival du Livre et de la BD de Mennecy dans le magnifique parc de Villeroy, les samedi 12 et dimanche 13 juin sous un autre barnum… pourvu qu’il ne pleuve pas !!!

Séance de dédicace sur Bellême, le 20 juin 2020Mais ce n’est pas tout, cette année encore, j’organise une séance dédicaces dans notre jardin de Bellême, les 19 et 20 juin après-midi. Le journal du Perche de mercredi 9 juin devrait en parler et moi, je vais jouer à la « Romancière ».

J’ai également un autre projet, mais je vous en parlerais quand je serai certaine que je me suis bien décidée à le réaliser.

Dans l’entre-temps, je vous souhaite un bel été plein d’aventures insolites 🙂

Festival du Quartier du Livre – Mairie du 5ème Paris

Festival du Quartier du Livre – Mairie du 5ème Paris

Je participe au Festival du Quartier du Livre de la Mairie du 5ème à Paris, les 4 & 5 juin 2021 :

Quartier du Livre, Mairie du 5ème

Le 4 juin 2021 :

Rue de La Montagne Sainte Geneviève (en haut), en face de la librairie Tram.

De 14h à 17h.

Lectures d’extraits de SolAs et La Passion de l’Arachnee en soirée.

Le 5 juin 2021 :

Stand de l’Autre Livre, Mairie du 5ème, place de la Sorbonne.

De 11h à 13h

J’ai choisi pour illustrer, à ma manière, le thème du festival : « La Terre est une personne »

Mes romans de science-fiction passionnels : SolAs et ma trilogie de La Passion de l’Arachnee.

Vous êtes donc informés. Saurez-vous en profiter ?

Je vous y attendrai avec plaisir pour vous parler de mes univers, et vous dédicacer mes romans passionnels de science-fiction.

Extraits de SolAs :

Il avait croisé Maylis et Adheel, tout à l’heure, avant le décollage. Aucune de leurs options ne coïncidait, à l’exception de l’une de celles adoptées par Maylis : le raid. Ils s’étaient fixé rendez-vous pour la prochaine session. Niels avait hâte de voir ce que la technoS donnerait sur le terrain naturel de ce forban régurgité du cosmos ; lui, avait pratiqué la discipline récemment. C’était assez inattendu.

Au travers du chaos de ses pensées qui se réactivaient, la jeune femme éventait une onde palpitante qui tentait de s’infiltrer en elle, de débusquer la racine de son être comme le ferait un braconnier sûr de ne pas être repéré dans un bois isolé. Non désagréable.  Comme un mal douloureux, mais bienfaisant sur le moment. L’étrange impression de planer, alors même qu’elle se sentait lourde et impotente entre les bras qui la maintenaient dans leur étau de chair. L’impression que ses perceptions se diluaient, dans un néant attendu. Elle devait se reprendre, revenir à la surface du rêve, si elle ne voulait pas y rester pour toujours. Cette drôle de sensation qui refusait de se résorber la désarçonna, un instant. Elle réitéra ses efforts pour émerger ; sa tête était si lourde !— Revenez à vous…

Elle sursaute, et son monde provisoire se fêle.

— Quoi ?

Là… ça vient…

Mais…

Maylis se sentit portée vers les hauteurs. Vague nausée qui en découle. Rêve-t-elle encore ? Pourtant…

— Encore un petit effort… Vous devez le faire.

Cette fois, les mots ont l’air solide. Maylis s’affranchit brusquement de l’irréalité. Une étape. Yeux fermés. Une autre étape. Ses yeux s’ouvrent, désorientés. Que s’est-il passé ?

— Que se passe-t-il ?

Au-dessus d’elle, le visage d’un inconnu qui lui fait croire une brève seconde qu’elle était l’élément variable d’une expérience, et qu’il était le scientifique qui l’épiait comme on regarde un paramètre nomade. Sous la pensée stupide, ses lèvres s’étirent.

— Comment vous sentez-vous ?

Elle ne sait pas. Son cou, sa tête lui font mal. Tous ses muscles semblent fébriles et faibles.

— Je… je ne sais pas. J’ai dû tomber.

Il opine :

— Je vous ai trouvée inanimée, au sol.

Emportée malgré elle, Maylis se sent incapable de l’empêcher.

— Vous…

— Ne vous tracassez pas. Je ne vais pas vous lâcher.

La jeune femme tourne un regard embrumé vers l’accélérateur, puis vers le puits où tout à l’heure elle a cru… Il n’y a rien, et elle se fustige. Bon sang ! Quand apprendra-t-elle à dompter sa sensitivité ? Depuis qu’elle est arrivée sur l’astéroïde, ses visions se sont multipliées. Elle avait cru s’en être émancipée. Une simple rémission… Son regard croise celui de l’étranger qui l’a secourue. Elle tente de sourire, mais ne fait que grimacer.

— Je crois que j’ai besoin d’un remontant.

Il ne répond pas, mais la couve d’un œil appuyé et d’une gravité dérangeante.

A-t-elle proféré quelque incongruité ?

— Vous êtes nouveau, ici ?

Il la considère avant de répliquer stoïquement :

— Oui. Puis il rajoute : on m’a débarqué la nuit dernière. Les sphères ascensionnelles nous ont déposés.

— Nous ?

— Une dizaine de types comme moi. Nous sommes censés prendre la relève des plus fragiles, vos dérivants, je crois ; ceux qui ont été rapatriés, ou vont l’être d’ici peu.

Maylis s’étonne ; elle n’a pas entendu parler des transferts, mais après tout, elle n’est pas informée de tout ce qui se passe sur le caillou.

Extraits de La Passion de l’Arachnee :

Avez-vous jamais ressenti cette impression singulière de reconnaître quelqu’un que vous n’aviez encore jamais rencontré ? Cette émotion prégnante qui vous étreint sur l’instant, et qui ne vous lâche plus, alors même qu’il ne s’agit pas d’un être humain à proprement parler.

L’Arachnee veillait également, observant la Xaltaïrienne avec un sentiment de plaisir croissant. La veille, après leur rencontre au bord de l’étang, il s’était éternisé dans les parages, comme aimanté par la présence de la femme et ses messagers infinitésimaux. Lorsqu’elle avait crié, dans son sommeil, le surprenant tout autant que les Humains, il se tenait près de sa tente, à capter ses ondes subliminales et à décider de ce que serait sa résistance ; s’il devait l’enlever sous le nez des autres ou renoncer, et attendre un moment plus propice. Après qu’elle eut donné l’alarme, il n’avait eu d’autre choix que de capituler provisoirement et de rejoindre ses propres compagnons.

Nogent Mag 2020 – 2021

Nogent Mag 2020 – 2021

Oublié de vous informer de la parution de plusieurs articles, dans la rubrique culturelle du magazine de Nogent sur Marne, annonçant la parution de mes romans publiés sur les années 2020 et 2021. Alors voici par dates décroissantes :

Le tome 2 de La Passion de l’Arachnee : Thanäos

Pub. Nogent Mag Janv Févr. 2021 – La Passion de l’Arachnee – Thanäos

Publication Nogent Mag Janv Févr. 2021 - La Passion de l'Arachnee - Thanäos


Le tome 1 de La Passion de l’Arachnee : L’Odyssée

Pub. Nogent Mag Juillet Aout 2020 – La Passion de l’Arachnee – Thanäos

Nogent Mag 128 - Juillet Aout 2020 - La Passion de l'Arachnee - L'Odyssée


Le tome 3 de Déviance : Les Aulnes Jumeaux

Pub. Nogent Mag – Janvier Février 2020 – Déviance – Les Aulnes Jumeaux

Pub. Nogent Mag Janv Févr. 2020 – Déviance – Les Aulnes Jumeaux

Publication du tome 3 de Déviance, Les Aulnes Jumeaux

Saga des Mondes Mutants

Mon 11ème manuscrit en phase de soumission aux éditeurs

Mon 11ème manuscrit en phase de soumission aux éditeurs

Voici un extrait de ce tout dernier manuscrit :

« Journal de Maeween Baäelt : Derrière le voile de l’antre de mes rêves se terrent des existences prostrées dont je ne sais encore rien. Rien à ce jour, mais demain ? »

Le 1er tome de mon 11ème manuscrit vient d’achever l’étape de la réécriture fin mars 2021. Place donc à la phase de soumission aux maisons d’éditions, en ce 1er avril 2021.

Et non, ce n’est pas un poisson d’avril !

Je poursuivrai mes créations littéraires, jusqu’à la fin, la toute fin… Entre temps, je plongerai dans ces rêves qui me tiennent captive de mondes qui ne demandent qu’à être découverts. Toi, l’Artiste, quel que soit ton art, persévère dans ce dernier !

Saga des Mondes Mutants

Saga des Mondes Mutants, illustre mon 11ème manuscrit dont le titre est encore secret 🙂

 

 

Salons 2021

Salons 2021

Calendrier de l’auteure

 

Salon du Livre et de la BD d’Ile de France,

Salon du Livre & de la BD de Mennecy - juin 2021

Mennecy

Les 12 &13 juin 2021

Samedi & Dimanche – 10h – 17h30

Esplanades des Orangeries – Parc de Villeroy – 91540 – MENNECY

—— Entrée gratuite

Je vous y accueillerai avec grand plaisir.

Je serai en dédicace les 12 & 13 juin prochains lors du Festival du Livre et de la BD de Mennecy. Je vous y attends aussi nombreux que possible afin de partager mon univers et le vôtre et de défier ce qui doit l’être avec le plus grand plaisir qui soit !


Salon du Quartier du Livre, Mairie du 5ème – Paris

Paris – Association L’Autre Livre

Les 4 et 5 juin 2021

Vendredi & Samedi – horaires et lieux encore à définir

Mairie du 5ème

– 75005 – Paris

Sur le thème : La Terre est une personne

—— Entrée gratuite

Audio vidéo Les Nuits de la Lecture – Janvier 2021

Audio vidéo : Les Nuits de la Lecture – Janvier 2021

Organisées par l’association L’Autre Livre
Du 21 au 21 janvier 2021
L’auteure Christine Barsi nous présente le 1er tome de sa trilogie La Passion de l’Arachnee : L’Odyssée.

Bonjour, je me nomme Christine Barsi et je suis l’auteure de dix romans publiés par 5 Sens Editions. Scientifique de base, je puise mon inspiration dans mes études en biologie et science de la nature et de la vie, ainsi que dans mon métier dans les ressources humaines et l’ingénierie. J’ai intégré depuis une année l’un des Conseils d’administration de ma ville afin d’y promouvoir la littérature.

J’écris depuis 1998 des romans de science-fiction et de fantastique. Pour cette vidéo, j’ai choisi de vous présenter le tome 1 de ma trilogie La Passion de l’Arachnee qui s’intitule L’Odyssée.

Présentez-nous votre ouvrage

La Passion de l’Arachnee est une trilogie de science-fiction passionnelle qui amorce ma saga des Mondes Unifiés, des Mondes Mutants. Une déclinaison de la Belle et la Bête sur le registre de la science-fiction et des mutations, dont voici le pitch :

« Passionnée par les races mutantes d’une colonie excentrée rattachée à la Terre, une scientifique devra parcourir avec ses compagnons des distances considérables afin d’en étudier l’une des espèces prédominantes. Un périple interminable qui mènera l’expédition jusque dans les profondeurs inquiétantes du domaine arachnee au sein de la forêt mythique de Thanäos, là où se dissimulent les pires créatures de Xaltaïr. »

Quels sont les thèmes abordés dans ce roman ?

Mes thèmes privilégiés, ici, sont les déviances et les mutations qui sévissent et qui divergent des normes édictées par les bien-pensants. J’apprécie d’approfondir ce thème de la folie humaine bien trop centrée sur une réalité commune qui éloigne l’Humanité de la richesse de sa diversité. J’entends révéler ce handicap qui nous tient captif d’une geôle invisible ainsi que le poisson dans son bocal, et de retravailler sous différents angles cette aberration de l’homme qui ne cherche pas à s’affranchir de son quotidien trop bien huilé.

Un autre thème explore les affres des lobbies scientifiques jouant avec le génome humain. Enfin, j’aime exposer mes personnages et leur offrir malgré un contexte et un environnement difficile, des alternatives ainsi qu’une magnifique histoire d’amour qui les rapprochera en dépit de tout.

Voici un passage d’un chapitre :

 Le Palais de la ville marchande, Issbar :

  La Passion de l'Arachnee« Il contempla par la baie vitrée, l’océan Brun Rouge qui s’étalait jusqu’au pied de la falaise, en haut de laquelle ce palais s’érigeait. Les eaux atteignaient leur maximum ; le Grand Vide ne tarderait plus. D’ici une demi-révolution, les eaux disparaîtraient sur des centaines de kalends alentour. L’homme frissonna comme à chaque fois qu’il se remémorait cette période hostile pour tous ceux qui comme lui – c’est-à-dire près de la moitié de la population humaine de la Colonie – vivaient à proximité des bords de l’océan… »

 « …Althan s’arracha au charme maléfique des eaux sombres, et reporta son attention dans le salon à sa disposition. Une vasque aux reflets argentés contenait une substance laiteuse d’où jaillissaient par moments, les yeux globuleux et noirs des Viturines, petits êtres amphibiens connus pour l’effet providentiel de leurs morsures. Si l’on trempait les doigts dans le bassin, deux ou trois de ces créatures venaient d’emblée s’y accrocher de leurs mâchoires démesurées ; en s’agitant, elles vous suçaient le sang, le vidant de son éventuelle contamination radioactive dans des proportions stupéfiantes. Ces bestioles représentaient un traitement de choc pour les victimes d’irradiation. Pour autant, la morsure extrêmement douloureuse de ces avortons vampiriques n’avait rien d’un remède agréable. »

 

 J’en ai terminé de ma présentation, n’hésitez pas à me rejoindre sur mon site : christinebarsi.com, et peut-être à bientôt.

 

 

 

Trilogie La Passion de l'Arachnee

Interview Vidéo Planète Gaïa TV – Janvier 2021

Interview Vidéo Planète Gaïa TV – Janvier 2021

Gérard Confino qui gère Planète Gaïa TV vient de réaliser pour moi l’interview de ce mois de janvier 2021 afin que je vous présente ma trilogie La Passion de l’Arachnee et vous fasse une petite rétrospective des romans publiés.

Interview de Planète Gaïa TV - janvier 2021

Interview de Planète Gaïa TV – janvier 2021

La Passion de l’Arachnee est une trilogie de science-fiction passionnelle faisant partie de ma saga des Mondes Mutants. Une déclinaison de la Belle et la Bête sur le registre de la science-fiction et des mutations, ainsi qu’une apologie de la diversité des êtres, de quelques origines qu’ils soient.

 

Objectifs de l'auteure Christine Barsi pour 2021

Objectifs de l’année 2021

OBJECTIFS DE L’ANNÉE 2021

 

En dépit d’un contexte international très complexe, l’année 2020 a été pour moi une année de production littéraire intéressante et d’occasions particulièrement opportunes. Voyons voir comment je vois cette nouvelle année 2021 qui s’amorce.

Salons & événements :

  • En dépit des annulations successives des salons du livre et autres événements littéraires programmés même sur 2021, j’espère, néanmoins, participer au salon International du Livre et du Film de Saint Malo. Et pourquoi pas le salon du Livre de La Rochelle dans le cadre de leur prix littéraire L’Encre et les Mots ? L’avenir nous le dira.
  • Objectifs littéraires de l'auteure Christine Barsi pour 2021Comme l’été passé, j’envisage de réaliser plusieurs week-ends de dédicaces dans le jardin de notre maison de Bellême dans le Perche (entre le mois de mai et le mois d’aout, et pourquoi pas sur la période de fêtes de Noël. Ces actions avaient généré plusieurs articles vraiment intéressants dans la Presse.
  • J’espère apporter mon aide de manière judicieuse dans le secteur du livre de ma ville par le biais de l’un des conseils d’administration de la Mairie de Nogent-sur-Marne. Et notamment parvenir, enfin, à assurer cet événement des Mythes et Légendes du Cyberespace que j’avais planifié sur 2020 avec le cyber conteur Yann Minh.

Enfin, côté production littéraire :

  • Croyez-vous qu’après la parution de ma trilogie La Passion de l’Arachnee, je n’ai plus de manuscrit dans ma besace de romancière ? Que nenni, chers lecteurs et chères lectrices. J’aspire à finaliser une vieille histoire dans le genre SF passionnelle, Opéra planétaire (Planet Opera). Certainement en deux tomes. Je viens d’apprendre que l’on parlait de « dilogie » pour une œuvre en deux tomes. Je n’aime pas vraiment ce terme.
  • Mes romans publiésEnfin, je veux poursuivre la traduction anglaise que j’ai amorcée fin 2020 pour le premier tome de ma trilogie Déviance.
  • Et si j’obtenais un prix pour ma trilogie La Passion de l’Arachnee ? Pourquoi ne pas rêver, n’est-ce pas ?
  • Autre objectif, amorcé un script pour mon livre Déviance, afin de le faire remarquer d’un réalisateur.
  • Projet de script pour DévianceCréer un film pour chacun des romans publiés qui n’aurait pas encore bénéficié de mon temps sur le sujet, à savoir pour les deux tomes du Cycle des Trois Marches ainsi que pour L’éveil du Dieu Serpent.

 

 

Tout au long de l’année 2021, je vous informerai de ma progression, ami lecteur et amie lectrice. Voyez comme je pense à vous J


Pour me contacter :

 

Site Web : https://christinebarsi.com

Site Web : https://christine-barsi.blogspot.com

Site Web : https://www.maur-evans.com

Site Web : https://christinebarsi-scenarios.blogspot.com

Facebook : https://www.facebook.com/ChristineBarsi.romanciere/

VK : je suis également présente sur le réseau social VK sur 2021

E-Mail : Christine_barsi@hotmail.com

Mon éditeur : https://www.5senseditions.ch/

 

 

 

Votre auteure,

L’éveil du Dieu Serpent – Bande Annonce

L’éveil du Dieu Serpent – Bande Annonce

 

Je vous présente la bande annonce de mon roman L’éveil du Dieu Serpent, un thriller anticipatif et un périple australien au travers d’une passion amoureuse. Le sujet des mutations génétiques y est traité entre autre. Je n’en dis pas davantage, alors qu’il y aurait beaucoup à dire.

Joyeux Noël 2020

Joyeux Noël 2020 à tous !

Joyeux Noël 2020 à tous !

Je vous souhaite de passer en famille, un très bon réveillon et un Noël à la hauteur de vos attentes. Cette année a été difficile pour beaucoup d’entre nous. Faisons alors en sorte que ce Noël entre tous soit un moment en dehors du temps.

Joyeux Noël !Il ne tient qu’à nous de faire en sorte que ce dernier soit un événement inoubliable dans nos consciences et notre existence. Qu’il soit empli d’amour et de compréhension pour nos proches et pour soi-même, pour notre famille, enfants et petits enfants, pour nos amis fidèles.

Je vous dis à très bientôt pour la Nouvelle Année !

Votre auteure,

Bilan 2020 de l'auteure Christine Barsi

Bilan 2020

BILAN 2020

En dépit d’un contexte international très complexe et très singulier, ce fut pour moi une année encore très productive.

Salons & événements :
  • En dépit des annulations successives des salons du livre et autres événements littéraires programmés – et il y en avait pas mal cette année -, j’ai néanmoins participé au salon du Livre et de la BD de Mennecy les 1er et 2 février 2020 – ça c’était juste avant le premier confinement.
  • Dédicace sur Bellême - Aout 2020Et cet été, entre les deux confinements, je suis parvenue à réaliser plusieurs week-ends de dédicaces dans le jardin de notre maison de Bellême dans le Perche (en juin et en aout) qui ont généré plusieurs articles dans la Presse dans Ouest France et le Journal du Perche, une journaliste s’est rendue par deux fois dans notre maison bellêmoise pour me rencontrer.
  • Cet été, j’ai aussi intégré l’un des conseils d’administration de la Mairie de ma ville, Nogent-sur-Marne, pour les 6 années à venir, afin d’y promouvoir la culture du Livre. Je suis notamment en relation avec la Direction culturelle de la Scène Watteau afin d’y programmer notre événement Mythes et Légendes du Cyberespace qui devait se dérouler initialement le 4 novembre et qui a été reporté à… après les multiples aléas de 2020.
Enfin, côté production littéraire :
  • Puisqu’il faut bien l’aborder, les trois tomes de ma trilogie de SF passionnelle « La Passion de l’Arachnee » ont été publiés cette année : avril, septembre et la toute fin décembre. N’est-ce pas magnifique ! J’en suis surprise moi-même.
  • À la suggestion des éditions Le Grimoire, je me suis attelée à l’écriture d’une Nouvelle qui s’intitule « L’œil Quantique » à partir d’un vieux manuscrit ébauché.Bilan 2020 de l'auteure Christine Barsi
  • Je me suis attelée également à la réécriture d’un manuscrit en dormance, toujours dans mon thème privilégié : la science-fiction passionnelle et le Planète Opéra.
  • Enfin, j’ai amorcé la traduction anglaise du premier tome de ma trilogie Déviance.
Concernant la vie de mes 10 romans que je chéris entre tous, voici les diverses actions que j’ai réalisées les concernant :
  • J’anime mon site Web, et je suis créative sur les réseaux sociaux afin de promouvoir mes écrits et mes personnages.
  • J’ai créé un site web pour les scripts et scénarios afin d’intéresser les producteurs et les réalisateurs à mes romans. Les scripts et scénarios restent à écrire.Scénario Déviance
  • J’ai réalisé deux films courts pour présenter mes trilogies « Déviance » et « La Passion de l’Arachnee ». J’ai également préparé des audios filmés pour vous en lire des extraits choisis.
  • Plusieurs vidéos interviews se sont faites pour Planète Gaïa TV et j’en remercie vivement Gérard Confino.
  • Des articles sont parus dans la Presse, Le Nogent Mag, Ouest-France et Le Journal du Perche.
  • Et L’Odyssée, le premier tome de La Passion de l’Arachnee est inscrit à deux prix littéraires qui sont :
    • Le Grand Prix de l’Imaginaire
      • Le GPI est le prix français le plus ancien encore en activité, ainsi que le plus prestigieux consacré aux littératures de l’imaginaire.
    • L’Encre et les Mots
      • Dans le cadre du Salon du Livre de La Rochelle, 2021.
  • Trois de mes romans sont présents sur les étagères de la bibliothèque de Nogent, ainsi que dans les librairies Agora du cœur de Nogent et Du Côté de Bellême sur Bellême. Et tous sont référencés sur les sites web marchands et celui de 5 Sens Éditions. J’en ai également en stock à la maison pour ceux qui souhaiteraient me les acheter directement, et rêveraient d’une dédicace.
Je vous informerai de mes objectifs pour l’année 2021, d’ici fin décembre, début janvier au plus tard. Voyez comme je pense à vous !

Votre auteure,


Pour me contacter :

Site Web : https://christinebarsi.com

Site Web : https://christine-barsi.blogspot.com

Site Web : https://www.maur-evans.com

Site Web : https://christinebarsi-scenarios.blogspot.com

Facebook : https://www.facebook.com/ChristineBarsi.romanciere/

E-Mail : Christine_barsi@hotmail.com

Mon éditeur : https://www.5senseditions.ch/

Le château des Mackrey

Audio de Déviance : Le Château des Mackrey

Audio de Déviance : Le château des Mackrey

 

Bonjour à toi, Lecteur, je me nomme Christine Barsi, l’auteure du roman fantastique « Déviance II » publié par 5 Sens Éditions, en septembre 2019. Le connais-tu ? Je te propose l’extrait « Le château des Mackrey ».

Extrait de Déviance par Caitline Marinenh : « J’ai hâte que vienne le temps de ma maturité. ».

Caitline admirait une branche de houx au cœur d’un arbuste grimpant. Les petites baies fleuries jetaient des éclats rubis dans la nuit. La pâleur de l’astre lunaire contrastait avec le ciel indigo et les graines d’étoiles qui le parsemaient. C’était beau ! Majestueux. Beaucoup plus beau que dans son état précédent.

Audio de Déviance : Le Château des Mackrey« Son état précédent », c’est ainsi qu’elle se voyait dans l’histoire d’avant. Une histoire qui n’avait plus lieu d’être, mais qui pourtant se poursuivait, sur une autre trame. Une trame qu’elle n’avait pas souhaitée, mais que dorénavant elle aurait revendiquée plus que tout au monde.

Ses perceptions s’étaient aiguisées en même temps que la confirmation de sa condition, en même temps que ses pensées se modifiaient pour emprunter un schéma plus percutant, que ses membres se renforçaient et que l’énergie en elle pulsait une vigueur maléfique, bien que jugulée.

Il ne s’était écoulé que quelques semaines depuis que Sean avait provoqué en elle la métamorphose, que les sens affolés du vampire avaient trahi l’homme en lui pour faire d’elle son égérie, un être plus tout à fait humain et en même temps tellement humain !

Roman de vampire Déviance

Roman Déviance (illustration Pixabay)

Récemment, Sean avait amorcé avec elle un entraînement régulier, bien qu’encore superficiel. Il refusait de dépasser le seuil de tolérance de l’organisme si fragile encore de sa femme. Comme il se refusait d’alimenter trop rapidement son esprit prompt à engranger des secrets qui pourraient la bouleverser.

L’imaginaire de Caitline s’était accru avec son statut. Ses dons d’écrivaine s’étaient développés au-delà de toute prévisibilité, au point qu’elle croyait vivre pleinement les scènes qu’elle couchait sur le papier ; des scènes bien plus tangibles que ce qu’elle expérimentait, encore, l’hiver dernier. Celles-ci s’inscrivaient dans sa réalité, dès que les mots affleuraient à son subconscient.

C’était perturbant, mais les sensations se révélaient fascinantes, presque magnétiques.

 

Cette lecture s’achève ici. J’espère que je t’aurais donné l’envie d’en lire davantage. N’hésite pas à te rendre sur mon site : christinebarsi.com.

À bientôt.

 

 

https://christinebarsi.com

https://christine-barsi.blogspot.com

https://christinebarsi-scenarios.blogspot.com

chriss.barsi@gmail.com

https://www.facebook.com/ChristineBarsi.romanciere/

https://www.5senseditions.ch

Concours de Nouvelles

Prix littéraires et Concours de Nouvelles

Prix Littéraires et Concours de Nouvelles

Prix Littéraires 2020 :

Prix littérairesEn ce mois de décembre 2020, L’Odyssée, le tome 1 de la trilogie La Passion de l’Arachnee est inscrit à deux prix littéraires par l’intermédiaire de mon éditeur, 5 Sens Editions, pour l’année 2021 :


Concours de Nouvelles 2020 :

Concours de NouvellesMa nouvelle, L’Oeil Quantique est inscrite au :

5ème Prix Mille Saisons 2022 afin d’intégrer la future anthologie des Editions du Grimoire « Des Astres Humains« .

Une réponse m'a été faite autour du 17 décembre 2020. 
Cette nouvelle n'a pas été sélectionnée ; le thème que j'avais décidé d'aborder, celui de la mécanique quantique, se sentait trop bridé dans le cadre limité de ce type d'écrit littéraire. L'auteure que je suis a besoin de la vastitude offerte par le genre du roman, de la trilogie ou de la saga pour se déployer comme il l'entend. Ça aura été cependant une expérience enrichissante, et le manuscrit L’œil Quantique aura ainsi eu la chance de se voir retravaillé un peu plus tôt que prévu :)
Je remercie les éditions du Grimoire et plus particulièrement Olivier Portejoie pour m'avoir embarquée dans cette aventure.
Camp de base dans Thanäos

Audio vidéo du Prologue de Thanäos

Lecture du Prologue de Thanäos

 

Bonjour à toi, Lecteur, je me nomme Christine Barsi, l’auteure du roman de science-fiction « Thanäos, le tome 2 de La Passion de l’Arachnee » publié par 5 Sens Éditions, en septembre 2020. Je te propose la lecture du Prologue ».  

Cliquer pour écouter la vidéo

Thanäos, La Passion de l'Arachnee

Tout n’est qu’apparence, tandis que dans le cœur des hommes se terrent quelques-unes des roueries les plus maléfiques et les plus malsaines. Comment identifier l’ami qui ne vous trahira pas ni ne trahira tout ce en quoi vous croyez jusque-là ?

La jungle omniprésente et sa faune déviante, vibrante de cette énergie animale que ne maîtrisait aucun des grands décisionnaires de Terra et de ses succursales. C’est dans cet enfer qu’ils s’étaient embarqués en dépit des dangers, en dépit des avertissements multiples, poussés de l’avant par cette mission furtive autant que suicidaire dont ils ne comprenaient que ce que l’on avait bien voulu leur en révéler.

Camp de base dans Thanäos

Camp de base dans Thanäos

Ils avaient enregistré des pertes dans leur équipe, récemment, et le camp qu’ils venaient d’investir, heureux d’avoir désormais un toit au-dessus de leurs têtes, n’était pas ce qu’il y avait de plus sécuritaire ni de plus rassurant ; mais c’était ce qu’ils avaient connu de mieux, depuis leur départ de Ranat la ville-garnison aux portes de Thanäos.

Camp de base dans Thanäos

Camp de base dans Thanäos

Dorénavant, ils auraient à établir leur base d’opérations à partir de ce lieu, et à sillonner la jungle afin d’en débouter quelques Mutants à des fins d’observation. Isys rongeait son frein, s’interrogeant comme souvent sur les objectifs qu’on leur avait attribués. Elle se défiait des hauts pontes de Terra et de leurs sbires détachés sur la Colonie, et se doutait que certains d’entre eux cachaient un double jeu que le Gouvernement du Berceau encourageait. Seulement, se méfiait-elle assez ou bien ce qu’elle suspectait s’avérait-il bien en deçà de la réalité présente ? Isys ferait ce pour quoi elle était là : appréhender le monde mutant dans sa grandeur et sa déliquescence, et participer à la décision de l’ange qui l’incitait à croire et à espérer que ces fameux Mutants dont il était question possédaient suffisamment de cette humanité et de cette intelligence en eux. Le cas contraire, rien ne les préserverait des plans machiavéliques des grands manitous de Terra et de leurs alchimistes qui n’attendaient que la preuve formelle de leur monstruosité pour amorcer la première phase d’une dilapidation programmée.

 

Cette lecture s’achève ici. J’espère que je t’aurais donné l’envie d’en lire davantage. N’hésite pas à te rendre sur mon site : christinebarsi.com. À bientôt.

 

https://christinebarsi.com

https://christine-barsi.blogspot.com

chriss.barsi@gmail.com

https://www.facebook.com/ChristineBarsi.romanciere/

https://www.5senseditions.ch

Article de l'auteure Christine Barsi sur le Vampirisme

Le vampirisme

Le vampirisme

Le vampirisme fait couler beaucoup d’encre, depuis des décennies. Pour quelle raison, et qu’entend-on par ce concept galvaudé sur la toile de nos rêves et de nos aspirations ?

Portée par ce thème captivant, j’ai écrit ma première trilogie Déviance en essayant de montrer par le biais d’une romance entre une auteure de livres fantastiques et un vieux vampire, la relation particulière qui s’instaure dans ce cadre.

Vampire, Pixabay, pour illustrer un article sur le vampilrismeCe fut mon approche initiale avec l’univers de la publication. Ce qui m’a plongée dans l’expérience fut ma toute première rencontre avec cet univers, par le biais d’un vieux livre poussiéreux abandonné parmi un tas d’autres vieux livres. Le « Dracula » de Bram Stoker. Mon père me disait souvent que je ne devais pas me passionner pour des écrits dont je ne pouvais pas appréhender toutes les implications. Et je le comprends, car alors, je devais avoir dans les onze ans. Il me disait que mon esprit n’était pas préparé, pas suffisamment aguerri à concevoir un sujet de cet ordre de manière appropriée. Mais je ne l’ai pas écouté ; rien n’aurait pu me faire abandonner cette lecture qui m’ouvrait des univers encore ignorés.

Article de l'auteure Christine Barsi sur le VampirismeL’on trouve dans le milieu de la culture, de nombreux livres et de films traitant de ce sujet, mais la plupart du temps, il ne s’agit que de brosser l’histoire d’une romance ou de conflits qui ne mettent en œuvre que la relation superficielle entre les personnages, entre le vampire et son ou ses sujets. Mais ce que je voulais approfondir en écrivant « Déviance », c’est ce que s’avère le vampirisme dans son essence, son dessein, ses conséquences au-delà de l’apathie de la victime et de sa mort et/ou de sa transformation à venir. Qu’est-ce qui incite le vampire à frapper et la victime à s’offrir à sa vindicte.

Les pulsions de l’un et l’autre sont beaucoup plus riches, que ce que l’on peut escompter au premier abord. La relation qui se noue est beaucoup plus profonde, plus métaphysique, et engendre des cognitions inattendues chez le vampire et sa proie. Des aptitudes dont on n’aurait pas soupçonné la présence sous-jacente avant que cette relation occulte ne s’instaure. Le plaisir et le désir ou la vindicte agressive ne sont que des facettes de cette dynamique portant un être à se nourrir d’un autre aussi bien par le sang que par l’énergie psychique de sa proie ou de tout autre principe. Des liens d’empathie, de télépathie et d’offrande mutuelle peuvent être à l’origine d’une réalisation inédite de l’existence.

Le vampire et sa proie - article sur le vampirismeSi le vampire s’avère un archétype implanté dans nos croyances profondes, qu’en est-il de la victime qui s’offre d’une certaine manière à sa passion ? Un sacrifice, le cheminement occulte vers un dépassement de soi quelles qu’en soient les conséquences ou le spectre d’une fusion des êtres en dépit des enchaînements de cause à effet.

En abordant ce thème, ce que j’aspire à montrer, c’est l’étroite relation et les effets miroirs qui fondent le socle d’une aventure hors des sentiers battus, hors des contingences que peu de personnes auraient le courage de pénétrer. Ce que j’essaie d’introduire, c’est cette notion d’ancrage d’une entité sur un autre esprit, des mécanismes complexes de domination et d’asservissement et de l’inconscience suscitée de ce fait. De cette influence insidieuse qui amène une individualité, à se coucher sous le prisme déviant d’un être assoiffé.

Des extraits de mon roman de vampire Déviance :

« Le vertige des sens est parfois trop prégnant pour parvenir à y résister. Ainsi en va le charisme des puissants sur la détermination des plus faibles. Mais qui sont les puissants ? »

Roman de vampire Déviance, par l'auteure Christine Barsi

Roman de vampire Déviance, par l’auteure Christine Barsi

« Mon manuscrit me hante. Comment pourrais-je poursuivre sans lui ? Mais aussi comment faire pour rejeter son emprise qui s’imprime sur mon être et le détourne de moi ? »

« Quand on vit avec un monstre, il faut s’attendre à des déviances du cours de votre existence. Le démon me pousse à écrire. Mais je ne veux plus écrire ! Et l’illusion est si forte qu’elle se met à vouloir lire mes lignes et devient exigeante. »

« Je le vois dorénavant partout, jusque dans l’aube qui cristallise le peu de réalité qui me reste. Il me hante et je le hante. »

« Cette nuit, le diable s’est fait homme, pour moi, uniquement pour moi. Il a rompu les amarres pour retrouver son port d’attache. Moi. Protège-moi, démon. Protège-moi de tous ceux qui me veulent du mal. Dresse entre moi et les autres, cette force que tu as. »

« Quand le doute occulte mes pensées au point de m’aveugler, je n’ai pas d’autre choix que d’en suivre la trame puis de fuir et fuir encore. Jusqu’à mon retour. »

« Le courroux d’un vampire tout autant que sa passion sont source d’affliction en même temps que de félicité. L’exaltation qu’il amène me bouleverse et m’électrise, chaque fois. Mais quand ses crocs et sa bouche se mêlent en moi, je ne suis plus que lui. A-t-il été trop loin ? »

« Mes rêves sont comme mes écrits, ils vivent au gré de ma volonté. Le démon revenait, et avec lui son univers. Ses coups de boutoir achevaient de me déstabiliser. Il errait seul, perdu, égaré, à l’instar d’un enfant me donnant l’envie de cohabiter. »

« Quels sont ces mots que j’entends, cette confusion qui me prend ? Je ne suis plus moi-même et je crie depuis l’intérieur de mon être. Que m’a fait le démon dont je me suis entichée. Pourtant, je l’aime et lui ne peut m’extraire de sa propre chair. Captifs l’un de l’autre, avec cette soif en nous qui ne se tarit pas… »


Cet essai n’est qu’une introduction à ce sujet passionnant pour certains. J’espère qu’il permettra de concevoir d’autres schémas, d’autres scénarios afin d’élargir notre vision et de l’étendre bien au-delà de nos limites cognitives.

Votre auteure, Christine  Barsi

https://christinebarsi.com

https://christine-barsi.blogspot.com

Interview de La Passion de l’Arachnee – T2 : Thanäos

Interview : La Passion de l’Arachnee – T2 : Thanäos

Par l’auteure Christine Barsi

 

Présentez-nous votre ouvrage

La passion de l'Arachnee T2 - Thanäos - SF et PassionLa Passion de l’Arachnee est une trilogie de science-fiction passionnelle faisant partie de ma saga des Mondes Unifiés. Une déclinaison de la Belle et la Bête sur le registre de la science-fiction et des mutations.

Voici le pitch du tome 2 :

« Au cœur de l’enfer végétal de Thanäos, accompagnée d’une équipe composée de Terriens et de Colons, et s’interrogeant sur les objectifs qu’on leur a attribués, une éthologue étudie le peuple des Hommes-Arachnees et leur potentiel d’humanité. Piégée par ses propres rêves d’une existence divergente et d’une reconnaissance des races mutantes au sein de la colonie terrienne, en lutte contre l’hégémonie des gouvernements du Berceau, elle deviendra, entre les pattes du plus grand des Arachnees, le jouet involontaire de sa passion exclusive. »

Le tome 2 s’intitule : « Thanäos »

« Elle est enfin là ! » pense avec une satisfaction morbide le monstre arachnee qui guette dans la nuit, au sein de la jungle obscure et bruyante. « Là et à ma merci. Elle est enfin venue, et le miracle auquel je ne croyais pas s’est accompli. »

Ainsi, pense Aydaãnh, sous sa forme mutante, à scruter d’un air mauvais les misérables chalets de bois qui enclosent les Humains dans la fausse sécurité de leur campement.

Il les observe, elle et ses comparses, mais n’interviendra pas. Pas encore.


Quels sont les thèmes abordés dans ce roman ?

Thanäos est la suite directe de L’Odyssée. Vous y trouverez donc un univers de science-fiction traitant de déviances, de mutations et de la folie des Terriens dans la recherche de leur Graal, le génome parfait selon leur regard dévoyé. Mais au-delà, c’est une magnifique histoire d’amour entre deux êtres que tout sépare, leurs races comme leurs idéaux. Sauront-ils dépasser leurs divergences ? Certaines scènes sont très belles, très esthétiques, d’autres douloureuses et difficiles à affronter. Entre romantisme et conflits, ainsi en va cette odyssée dans l’univers bouleversant de Thanäos.

La trilogie s’achèvera avec le troisième tome en phase de réécriture actuellement. Mais La Passion de l’Arachnee ne fait qu’amorcer un univers beaucoup plus vaste, celui des mondes unifiés, celui des mondes déviants qui intègrent un certain nombre de livres en devenir. Préparez-vous !

Pourquoi cette illustration de couverture ?

Je suis tombée sous le charme de ce visage féminin qui symbolise à mon regard, la pureté de l’héroïne. Ses yeux fermés révèlent son aptitude à la télépathie, à la communication avec les êtres quel que soit leur degré d’humanité. Son front ceint de fleurs évoque les fleurs sauvages de Thanäos. Le fait que ce visage soit encadré des deux crânes figure la dangerosité de la jungle de Thanäos au sein de laquelle la mission de l’héroïne l’entraîne à côtoyer des peuples déviants et mutants parmi les plus redoutables. La béance des orbites du crâne suggère, quant à elle, la caverne dans laquelle le Démiurge arachnee emportera la scientifique dans le cadre d’une scène que vous découvrirez en lisant le livre. Enfin, la forêt en arrière-plan rappelle l’immanence de cette jungle mystique.

Pourriez-vous nous citer quelques passages du tome 2 de la Passion de l’Arachnee ?

1er extrait – Prologue :

Tout n’est qu’apparence, tandis que dans le cœur des hommes se terrent quelques-unes des roueries les plus maléfiques et les plus malsaines. Comment identifier l’ami qui ne vous trahira pas ni ne trahira tout ce en quoi vous croyez jusque-là ?

« La jungle omniprésente et sa faune déviante, vibrante de cette énergie animale que ne maîtrisait aucun des grands décisionnaires de Terra et de ses succursales.

C’est dans cet enfer qu’ils s’étaient embarqués en dépit des dangers, en dépit des avertissements multiples, poussés de l’avant par cette mission furtive autant que suicidaire dont ils ne comprenaient que ce que l’on avait bien voulu leur en révéler.

Ils avaient enregistré des pertes dans leur équipe, récemment, et le camp qu’ils venaient d’investir, heureux d’avoir désormais un toit au-dessus de leurs têtes, n’était pas ce qu’il y avait de plus sécuritaire ni de plus rassurant ; mais c’était ce qu’ils avaient connu de mieux, depuis leur départ de Ranat la ville-garnison aux portes de Thanäos. »

2nd extrait – La Fhyenetëan, Wokuntz :

Aimer un Déviant qui ne vous considère que comme un être dégradé apporte son lot de souffrances inéluctables, et vous pousse à vous considérer comme dépravée alors même que vous ne ressentez que cet invariable sentiment d’amour à son encontre. Comment sortir de l’impasse ?

« En cette fin de matinée, Wanisha frottait des pagnes de tissus au lavoir près de la hutte qu’elle partageait avec Tôenino, dans la partie sud du camp des femmes. Ce dernier était parti aider les hommes aux champs. Il faisait beau ; aujourd’hui, la brume n’avait stagné qu’un bref laps de temps avant de se désagréger progressivement. L’esclave prisait les paysages qui se déployaient, alors, dans leur simplicité sans artifice. Depuis l’aube, elle travaillait à la tâche ingrate de nettoyer les pagnes des guerriers arachnees. Tâche qu’elle partageait avec les Humaines et les Humanoïdes, esclaves tout comme elle. »

3ème extrait – Remise en état du gîte : 

Me perdre dans la jungle était ma façon de me désassocier du genre humain, de remonter à mon enfance et de m’y réancrer à l’instar d’une gamine insouciante qui ne rêvait que de gentils monstres.

« L’aube naissante jetait sur les Hauts-Plateaux d’extraordinaires lueurs incandescentes qui inondaient la mansarde d’une lumière mouvante ; les ombres incertaines se densifiaient par endroits, s’amenuisaient à d’autres en créant une danse photophorique fascinante. Baignée dans cette atmosphère chargée de mystère, depuis son nid douillet, Isys fixait la clarté au-dehors par la lucarne étroite. Un merveilleux sentiment de bien-être l’emplissait tout entière. Elle aurait aimé garder la tiédeur de son lit tant elle s’y trouvait bien, mais un décichrone[1] plus tard elle descendait de son coin paisible pour s’affairer dans le chalet.

Le battant de la porte d’entrée frappait contre le mur extérieur. Attirée par les heurts agressifs, Isys sortit au-dehors. La brume noyait le paysage d’un halo cotonneux, le recouvrait d’un manteau bleuté opalescent, mais ne dépassait pas plus d’un mètre quarante au-dessus du sol ; sous les yeux de l’éthologue se révélait un monde enchanteur et champêtre. On se serait cru dans un tout autre lieu où la paix aurait régné sans équivoque et sans aucune trace du mal qui rongeait Xaltaïr et l’ancienne Terre. »

Comment se déroule pour vous cette fin d’année 2020, alors que l’épidémie de grippe a entraîné un confinement et un contexte extrêmement difficile au niveau planétaire ?

Tout d’abord, je ne pensais pas avoir le temps nécessaire à la parution du second opus de cette trilogie ni même du précédent d’ailleurs. Le miracle est survenu, puisque les deux premiers tomes de la Passion de l’Arachnee seront sortis au cours de cette année 2020.

En ce moment même, je travaille le tome 3 et j’ai bon espoir de le soumettre à mon éditeur, suffisamment tôt pour qu’il ait une chance d’être publié d’ici à l’été 2021. La situation bien que déroutante n’aura pas eu d’impact négatif dans ma production littéraire, dans la mesure où j’ai dû trouver des solutions qui me permettent de progresser envers et contre tout dans mes objectifs et de nourrir toujours plus avant cette passion pour l’écriture.

En effet, les salons et diverses manifestations ne s’étant pas tenus dans le contexte de confinement, j’ai programmé dès que cela a été possible des séances de dédicaces dans mon jardin de Bellême dans le Parc Régional du Perche en prenant bien entendu en compte les éléments protecteurs de la distanciation. La planification de ces moments privilégiés m’a ainsi permis de me créer des contacts dans le milieu littéraire et de rencontrer des journalistes. Ceux-là sont venus nous interviewer, mes lecteurs et moi, dans le cadre de ces événements. Je me suis également rapprochée de ma mairie de Nogent-sur-Marne très volontaire pour développer les actions culturelles pour ses artistes et ses Nogentais. Nous allons organiser, de concert, une soirée Dédicace en même temps qu’un spectacle sur la Cyberculture. Lors de cette soirée de début novembre, l’artiste Yann Minh m’accompagnera en tant que conteur du cyberespace. Je suis très heureuse de cette opportunité.

Dans les autres événements prévus pour cette fin d’année, si le contexte s’y prête, je serais présente à des séances de dédicaces lors du Salon des Éditeurs Indépendants promu par L’Autre Livre qui doit se tenir mi-novembre.

En novembre, j’aurais également une réponse concernant ma participation à l’appel à texte du Prix Mille Saisons 2022. Leur toute dernière anthologie du merveilleux et de la SF sur le thème : « Des Astres humains » devrait paraître en 2021 pour le Salon du Livre de Paris. La nouvelle que je leur ai proposée, L’Éveil Quantique, y sera-t-elle ? Une affaire à suivre…

Enfin pour clore le chapitre de l’année 2020, j’ai été invitée cet été à intégrer le Conseil d’administration de la Mairie de Nogent-sur-Marne afin d’y développer l’univers du Livre de notre ville. J’apprécie énormément cette opportunité que le Maire et la Direction de la Culture à Nogent m’a offert tout dernièrement.

Dans le cadre de l’année 2021 sont d’ores et déjà au programme le Salon du Livre et de la BD d’IDF sur Mennecy courant février, le Salon International du Livre et du Film de Saint-Malo en mai ainsi que le Salon Fantastique du Parc floral de Vincennes qui s’organise pour la fin aout, en espérant que ces diverses actions puissent se tenir.

 Un dernier mot pour les lecteurs ?

Je l’ai déjà exprimé dans les précédents interviews, mais je le réaffirme ici : la persévérance est le maître mot de l’existence dans la poursuite de ses rêves de quelque ordre qu’il soit. Soyez fidèle à ces rêves qui vous emporteront bien plus loin que ce que vous l’escomptiez à l’origine.

Et pour finir, je répéterais encore et encore, la phrase que j’ai découverte il y a quelque temps, celle de George Bernard Shaw qui disait : « Vous voyez des choses et vous dites : « pourquoi ? » Mais moi je rêve de choses qui n’ont jamais existé, et je dis : « pourquoi pas ? » 

 

Livre en commande sur le site de l’éditeur : www.5senseditions.ch

Éditeur : 5 Sens Editions :
https://catalogue.5senseditions.ch/fr/22_christine-barsi

Auteure : 
christine_barsi@hotmail.com – https://christinebarsi.com - https://christine-barsi.blogspot.com/
https://www.facebook.com/ChristineBarsi.romanciere/

[1] Unité de mesure du temps équivalant à quinze à vingt minutes, soit environ un quart d’heure temporel.

Extrait de Teralhen « De la symbiose en architecture »

Extrait de Teralhen « De la symbiose en architecture »

Illustre le monde de Teralhen - Pixabay

Illustre le monde de Teralhen – Pixabay

Un instant, il leva les yeux de l’analyse qu’il approfondissait, en vue du prochain cours de prymm-amh. La bibliothèque était silencieuse et agréablement déserte à cette heure. L’archiviste vaquait à quelques classements de bouquins, à l’autre bout de la salle. Rasséréné par l’atmosphère feutrée des lieux, Paüul se replongea dans le sujet d’évaluation architecturale et de ses champs connexes. Le domaine était vaste et faisait appel à de nombreuses techniques et procédés intervenant dans la conception et la réalisation des œuvres dont la finalité expressive abordait l’essence même des arts, pour peu qu’on ait la fibre. Tout était symbolique dans cet art démesuré auquel se mêlait, aussi divergente qu’elle puisse l’être, la vision des créateurs. Les « holos au dixième » avec lesquels se divertissaient les étudiants de seconde année ouvraient de nombreuses opportunités de tester la matière et ses jeux infinis. Ainsi la lumière et les particules, les ondes et les flux, tout corps de matières et d’émissions que l’on pouvait masquer ou mettre en exergue à volonté, à des fins de mise en scène particulière.

L'univers de Teralhen

L’univers de Teralhen

Paüul aimait se distraire avec ces concepts et faire naître la vie dans ses trames spéculatives, amener à l’existence ses bâtisses et ses parcs. Dans chacune de ses tentatives holos, il s’évertuait à adapter le bâtiment à l’humain dans une volonté de recréer, non pas un univers à son image, mais plutôt un univers symbiotique dans lequel l’homme s’épanouirait au milieu de l’univers global. Le Grand Tout esthétique au sein duquel l’homme, la faune, la flore et leur environnement se mêleraient en un tout existentiel dans l’unique but d’une survie infinie. S’inspirer des écosystèmes à des fins de mutualisme homme-animal résumait son sujet d’étude favori. Il l’avait choisi du fait même de la controverse qui nourrissait leurs cours sur les buts essentiels de l’architecture.

 

À l’instar de quelques autres étudiants suivant le courant de pensée d’un petit nombre de professeurs dans cette matière, il souhaitait fondre les formes et les essences qui imprégnaient les êtres et leur monde. L’extrapolation des formes d’existences animales et végétales au phénomène humain suscitait toutes sortes d’interrogations sur les interactions prenant place entre les hommes et leur environnement. Un legs universel des bien-êtres individuels et sociaux porté par une coévolution sans mécanique de contrôle limitative. « De la symbiose en architecture », tel serait le sujet de sa thèse à la fin de cette seconde année.

 
Christine- Barsi-Teralhen

Christine- Barsi-Teralhen

En attendant, il avait tout intérêt à se remettre à plancher sur le fonctionnement des systèmes et sous-systèmes régissant l’existence du petit monde fermé des étudiants, des professeurs et chercheurs de PolHaut, s’il voulait assurer sa prochaine présentation factuelle et temporelle qui lui était demandée pour l’après-midi même. Et imaginer tous les éléments éco systémiques qui sous-tendaient un centre aussi vaste que l’école dans son fonctionnement global des « déchets producteurs de ressources » était pour le moins prometteur de maux de tête phénoménaux, même pour lui qui se passionnait pour le sujet. Paüul oublia tout le reste pour ne plus penser qu’en termes holos tout ce qui touchait de près ou de loin à un complexe de bâtiments et de sa logistique intégrée.

REJOIGNEZ MON UNIVERS SUR :

 

Parution de Thanäos, Tome 2 de la Passion de l’Arachnee, au format numérique

Parution de Thanäos, au format numérique

-Tome 2 de la Passion de l’Arachnee

Thanäos, le tome II de la trilogie La Passion de l’Arachnee, vient de paraître au format numérique sur le site de 5 Sens Editions.

La passion de l'Arachnee T2 - Thanäos - SF et Passion

La passion de l’Arachnee T2 – Thanäos – SF et Passion

Il sortira sur les sites marchands Fnac, Amazon, Cultura… et tous les autres, autour du 28 octobre 2020.

Soyez prêts pour cette odyssée de science-fiction passionnelle, qui décline le conte fantastique de la Belle et la Bête au travers des mondes déviants, des univers mutants.

Un premier extrait pour vous :

Roman de science-fiction La Passion de l'ArachneeAimer un Déviant qui ne vous considère que comme un être dégradé apporte son lot de souffrances inéluctables, et vous pousse à vous considérer comme dépravée alors même que vous ne ressentez que cet invariable sentiment d’amour à son encontre. Comment sortir de l’impasse ?

Un second extrait :

Me perdre dans la jungle était ma façon de me désassocier du genre humain, de remonter à mon enfance et de m’y réancrer à l’instar d’une gamine insouciante qui ne rêvait que de gentils monstres.

La jungle de Thanäos - Pixabay

La jungle de Thanäos – Pixabay

Page 1 of 5

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén