La Résurrection du Mauhl’Ahm

Une oeuvre de science-fiction passionnelle, de type Planète Opéra, une aventure grandiose au sein d’un multi mondes

Leynéa Shaynes, un officier transhumain de la PrimaForce, est envoyée en mission pour enquêter sur les intrigues des Amibs rompus au trafic humain.

Sa rencontre avec Mickaël, l’un des récents types d’esclaves illicites, l’entraîne, en dépit de ses convictions et de sa programmation physique et mentale, dans une spirale dangereuse qui l’éloigne définitivement de ceux qui la dirigent.

Pour ceux qui auront la curiosité de visiter cette page, je vous révèle ci-dessous la 1ère de couverture de La Résurrection du Mauhl’Ahm :

La Résurrection du Mauhl'Ahm, roman de science-fiction

Prévision de publication mi septembre 2022,

par 5 Sens Editions

Commandez ci-dessous :

Pour le format broché :


Retour de l’éditrice :

« … l’ensemble de la structure narrative est solide. L’histoire en elle-même est très intéressante avec l’asservissement des peuples plus ‘faibles’ et le rôle des personnages à déjouer ce mécanisme. Même si les mondes sont différents, on peut faire un parallèle, en relativisant, avec notre société… « 

L'héroïne dans La Résurrection du Mauhl'AhmLa sortie de ce 14ème roman s'est faite en septembre 2022. A quoi vous fait donc penser la couverture ? Vous interpelle-t-elle ? N'hésitez pas à revenir vers moi pour me le dire.

Extraits :

Roman de SF, la Résurrection du Mauhl'Ahm« Au sein des laciths, les eaux de la shawl venaient napper les formes généreuses du corps de l’officier, d’une onde exquise et délassante. De plaisir, Leynéa ferma les yeux et les souvenirs remontèrent en force. »


« Il se terre en moi des choses que je ne démêle pas, que je ne m’explique pas, des choses que je ne maîtrise pas, mais que je sais être là. Comment alors recouvrer mon intégrité d’être, afin d’exister pleinement à nouveau ? »


« Depuis la cité occulte, l’Odhonte androgyne scrutait une faille dans le temps du jour. Une faille qui, depuis Ethm, lui donnait accès à maints espaces en théorie impossibles à atteindre. Mais ilEl était celui par qui les potentialités s’avéraient disponibles. IlEl était celui de son peuple ayant capté la sagesse intemporelle de ceux de sa race. Un héritage ancestral qui ne manquait pas d’engendrer des turbulences, quand on devait l’exploiter. Et ce jour-là, ilEl le devait, ne serait-ce que pour sauver une vie sujette aux frasques d’une engeance misérable et profane. »